Fictions libres

Un petit forum pour tous ceux qui désirent parler d'écriture, littérature, poésie également. Là où vos écrits peuvent être améliorés... Et où on va bien rigoler!!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvel an, nouvelle vie [FINIE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jackals

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 27
Localisation : sous un petit nuage de pluie

MessageSujet: Nouvel an, nouvelle vie [FINIE]   Ven 27 Juil - 8:55

Encore un récit basé sur un de mes rêves ^^


Nouvel an, nouvelle vie.




C'était un soir de nouvel an. On était une vingtaine à la fête, mais uniquement la famille et les amis proches. La soirée avançait très bien, Kévin, Didier et moi avions chacun pris un whisky-coca. Et Axel servait le soda aux plus jeunes. Ma mère avait préparé un parmentier de canard confit, un délice. Maxence et moi nous sommes empiffrés. En suite on a tous joué à un jeux de danse sur la Wii pendant que ma mère finissait le tajine. La soirée battait son plein, le repas fût rapidement terminé et tous s'employèrent à diverses occupations de groupe. Didier complètement bourré écrasait tout ceux qui voulait l'affronter au bras de fer. Les filles faisaient de la Wii, tandis que les mecs étaient tous en train de jouer sur l'ordi à regarder des vidéos.

Et puis à un moment dans la soirée, je me suis senti étranger à la fête... Vu l'ambiance qu'il y avait, personne ne remarquerait mon absence. J'ai alors décidé d'aller marcher un peu. J'ai pris mon blouson en cuir, mes baskets et mes clés avant de sortir en douce.

Il neigeait à peine, juste de quoi recouvrir le sol d'un fin manteau blanc. J'aime beaucoup ce genre de décor, mais là il faisait vraiment froid. Je me dirigeais vers le pont qui se trouvait à une vingtaine de minutes de chez moi à pied. Mais ce n'était pas important, quand on a décidé d'en finir avec la vie, ce genre de détail nous importe peu. Et je comptais me jeter depuis ce pont. Je traversais une dure rupture ces derniers temps, alors me sentir étranger à ma propre famille et me retrouver encore seul était la pire chose qui puisse m'arriver...

Mais à mon arrivé prés de l'édifice, une personne était déjà debout sur la rambarde. C'était une jeune fille de dix-sept ou dix-huit ans à vu d’œil. Mais entre la neige, la distance, et la nuit, j'avais du mal à voir. Je continuais d'avancer vers le pont. J'étais plus qu'à une cinquantaine de mètres, mais je m'étais entraîné à marcher sans bruit. Elle n'avait donc aucun moyen de me voir ou de m'entendre arriver. Et pourtant, machinalement elle s'est tournée vers moi, m'a regardé dans les yeux et s'est laissée tomber dans l'eau. D'un geste, j'ai retourné mes poches et jeté mon blouson en arrière avant de courir sur le pont pour me jeter à l'eau. J'ai enjambé la barrière et sauté aussi près que possible du centre des cercles qu'elle avait fait en entrant dans l'eau. La visibilité était quasiment nulle sous l'eau glaciale. J'ai sentit un faible remous et l'eau qui en venait était légèrement plus chaude. J'ai tendu la main pour sentir un corps inanimé. Je l'ai saisit par la taille et je l'ai remonté. Une fois sur le bord elle s'est relevée toute seule. Je me suis assit au bord de l'eau, et je lui ai dit : "Viens, ça va commencer..."

Elle est venue s’asseoir à côté de moi et là, le ciel s'est illuminé. Le feu d'artifice de la nouvelle année, avait commencé. Je lui ai souhaité une bonne année en lui souriant. Les reflets colorés des explosions dansaient sur l'eau. Elle grelottait, alors j'ai été chercher mon blouson et je lui ai posé sur le dos. Elle m'a regardé avec des yeux écarquillés, comme si elle ne comprenait pas pourquoi j'avais fait ça. Elle posa sa tête contre mon épaule et semblât s'endormir. Je lui ai demandé si elle voulait que je la ramène chez elle. Elle acquiesça timidement de la tête et je la pris contre moi pour la ramener.

Une fois arrivé, devant une maison encastrée entre deux bâtiments, elle me proposa de rester chez elle encore un peu. Elle avait l'air gênée alors j'ai accepté. Elle alluma la lumière et là, ses cheveux s'illuminèrent. Ils étaient d'un blond doré et assez longs. Elle me proposa de prendre une douche mais je lui dis d'y aller en première. J'avais l'impression que mes affaires sentaient la vase. Je décidais de les enlever pour ne pas mouiller partout en marchant. J'étais donc en boxer dans la maison d'une jeune fille dont je ne connaissais même pas le nom. Bien vite, elle sortit de la douche vêtue d'une simple chemise assez courte. Elle se retrouva face à moi, je m'écartais contre le mur pour lui laisser le passage. Mais elle se blottie contre moi, j'allais lui faire remarquer que j'étais sale, mais... Elle semblait pleurer... Le visage contre mon torse, il me semblait sentir ses sanglots. Je lui caressais la tête pour la rassurer durant de longue minutes, et lui dit que c'était fini.

Elle se décolla de moi pour me laisser aller faire un brin de toilette. Je pris une douche rapide avant de sortir pour remettre mon boxer qui avait déjà bien séché. En sortant de la salle de bain, je me retrouvais nez-à-nez avec elle. Elle m'avait attendu durant presque un quart d'heure. Cela m'avait beaucoup touché, mais je devais repartir maintenant. Quand je le lui dit, elle fondit en larmes. Elle m'expliqua que lorsque je l'avais trouvée prés du pont, elle venait de se faire violer. Et qu'elle avait peur qu'ils reviennent cette nuit quand elle dormirait... La rage montait en moi, mais cette fleure abîmée avait besoin d'être rassurée. Alors je décidais de rester chez elle au moins pour la nuit. Elle me proposa de dormir avec elle, mais je ne voulais pas avoir l’impression de profiter de la situation. Je lui répondit donc que le canapé serait bien plus que suffisant.

Elle insista, mais j'avais décidé de ne pas abuser d'elle alors je ne céderais pas. Surtout que je ne pourrais pas être là pour la protéger tout le temps. Mais je voulais qu'elle se sente à nouveau en sécurité chez elle. C'est surtout pour ça que j'avais accepté sa proposition. Elle finit par céder et me donner de quoi dormir sur le canapé deux places de son salon. Je décidais de veiller le temps qu'elle s'endorme profondément, mais la fatigue et la chaleur des draps eurent raison de moi bien plus vite que prévu.


Le soleil perça à travers une fenêtre et un rayon chaud me caressa le visage. Sur la table basse devant moi, le petit déjeuner était prêt. Je ne m'étais jamais senti aussi bien que ce matin-là, mais lorsque je voulu m’étirer, un poids me figea. C'était elle, elle nous avait préparé le premier repas de la journée et s'était recouchée contre moi. Elle était en boule contre moi et toujours en chemise de nuit... Le soleil avait des reflets d'or sur sa chevelure qui ondulait gracieusement le long de son corps. J'étais aux anges. Je n'osais pas bouger, je ne voulais pas la réveiller ni briser ce moment. Elle avait l'air si heureuse... Tandis que je la contemplais, elle émergeait doucement de son sommeil en se frottant les yeux. Avant de se recoucher contre ma poitrine, elle leva la tête pour regarder mon visage et remarqua que j'étais réveillé. Elle sauta du canapé et tenta de s'expliquer. Je lui ai sourit et dit que c'était pas grave en me levant pour me rhabiller.

J'étais décidé à retrouver les mecs qui lui avaient fait ça avant midi. Et comme par hasard mon meilleur ami m’appela. Il me demanda comment c'était passé mon réveillon et me dit qu'un de nos amis avait eu la chance se taper une traînée avec ses potes dans une ruelle près du pont... Je les avais retrouvé... Je raccrocha en remerciant froidement mon ami. Mais lorsque je voulu sortir, elle m'attrapa la manche et me supplia de ne pas la laisser... Je répondis seulement avec détachement et sans me retourner que j'avais retrouvé un des mecs qui lui avait fait ça et qu'il fallait qu'ils payent tous... Elle m'enlaça par derrière et me dit que si je partais, elle retournerait sur ce pont et que cette fois elle ne se raterait pas, car elle ne pouvait plus vivre sans moi... Je lui ai dit qu'elle n'avait pas à s'inquiéter pour moi, que je reviendrais très vite une fois qu'elle aurait eu justice. Sa seule réponse fût que ce n'était que justice que je reste prés d'elle puisque personne n'avait jamais été aussi gentil à son égard.

Je me figea. Et lui dit que je comprenais ce qu'elle disait, mais que si ils lui ont infligé ça, pourquoi ils ne l'infligeraient pas à d'autres ? Il fallait que j'arrête ça... J'avais déjà trop fermé les yeux, maintenant je me devais de mettre un terme à tout ça. Mais elle s'en moquait, elle pleurait et me suppliait de rester en me serrant fort contre elle. Je me détacha et lui fit face, j'essuyais ses larmes avec un sourire rassurant, lui disant que je resterais à ses côtés tant qu'elle m'aimerait.


Avec dans l'idée que j’achèverais ma quête punitive lorsqu'elle se serait lassée comme toutes les autres... Mais elle ne se lassa jamais et je ne fût plus plus jamais seul. <3


* Orthographix tout puissant peut-il m'envoyer une des anges porteuses de son savoir pour me montrer la voie ! *

ps: merci d'avance Lucile ou Pauline x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exuperance
Admin
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 28
Localisation : Chez Moi

MessageSujet: Re: Nouvel an, nouvelle vie [FINIE]   Sam 28 Juil - 11:10

L'histoire en elle-même est sympa. Mais je vais corriger tes fautes. Et espacer un peu plus le texte... Parce que les pavés comme ça... C'est un peu dur à avaler en fait. Mettre plus de ponctuation, faire des paragraphes... Et ce sera plus plaisant et plus lisible pour le lecteur. Ne t'en fais pas, je faisais également cette erreur. C'est Pauline qui me l'a expliquer. Je corrige et tu me dis ce que tu en penses?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fictionslibres.forumactif.com
Jackals

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 27
Localisation : sous un petit nuage de pluie

MessageSujet: Re: Nouvel an, nouvelle vie [FINIE]   Sam 28 Juil - 12:26

C'est niquel merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvel an, nouvelle vie [FINIE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvel an, nouvelle vie [FINIE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fictions libres :: Les fictions :: Tout public-
Sauter vers: