Fictions libres

Un petit forum pour tous ceux qui désirent parler d'écriture, littérature, poésie également. Là où vos écrits peuvent être améliorés... Et où on va bien rigoler!!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et je me souviens...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exuperance
Admin
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 22/07/2012
Age : 27
Localisation : Chez Moi

MessageSujet: Et je me souviens...   Lun 23 Juil - 19:44

Je me souviens qu'un jour j'ai osé dire à ma génitrice que j'aimais cuisiner. Elle a rit, m'a dénigré, rabaissé. Tous les prétextes sont sortis: je suis folle, rêve d'enfant, fumeuse, aucun goût, pas d'organisation. Je me souviens en avoir pleuré des nuits durant. J'étais blessée, me sentais nulle.

Et puis, quelques semaines plus tard, je me suis proposée pour faire le repas d'anniversaire d'un ami d'enfance. Il y avait tellement de travail que j'ai été consigné aux fourneaux pour tout le repas. Allant de l'entrée froide, chaude, plat de résistance, fromage, dessert, présentation, vins... J'ai prit deux semaines pendant lesquelles je n'ai pensé qu'à ce repas. J'ai écrit, raturé, recommencé, sans que tout, en théorie, ne soit parfait. Je me souviens avoir fait et refait les mêmes plats afin qu'ils soient prêts, aussi bien en goût qu'en visuel. Jamais je n'avais été aussi sereine.

Le jour du repas est arrivé plus vite que prévu. Une boule d'angoisse s'était formé dans mon estomac. Et si ça ne plaisait pas? Et si les serveurs faisaient tomber les plats? Et si je me trompais dans les mesures? Et si, et si, et si... Aussi tendue que le string de Clochette comme dirait ma chère Pauline.



Finalement, le repas se déroula sans encombres. On avait disposé, sur une table, différents petits livres. Un pour les commentaires sur la décoration, un pour la cuisine et un pour les vœux d'anniversaire. On m'a donné le second. Je me souviens avoir terminé la vaisselle avant d'aller fumer en le lisant. Dans mes souvenirs, j'avais pleuré en lisant tant de remerciement, de félicitations. Je désirais devenir cuisinière. Plutôt pâtissière mais je n'avais rien contre la cuisine dite « de base ».

Le choix fait, je suis partie voir ma « mère ». Ou ce qui en porte le nom. Je lui ai dis ce que je voulais faire de ma vie, et lui ai fait lire le livre. Prétextant qu'il y avait trop à lire, elle l'a gardé pour le lire avant de se coucher. Lui laissant, j'étais partie dormir. On était en plein mois de novembre.



Comment aurais-je pu deviner qu'elle brûlerait mon si précieux livre? Comment aurais-je pu prévoir qu'elle oserait? J'ai retrouvé quelques morceaux de la couverture dorée dans la cheminée le lendemain matin. L'hiver de mes 15 ans.



Je me souviens de la colère qui monte, des larmes de haine qui coulent, de mes yeux ne reflétant que mépris et envie de meurtre. Je me souviens que ce fut la goutte d'eau qui à fait déborder la cruche. Je n'ai rien dit, bizarrement, j'étais dégoûtée, en colère mais calme. Je n'ai pas explosé. Je suis restée maître de mon corps. Mais depuis, une haine irréversible est née, a grandi, mûri. Elle est là, et je continuerais à lui pourrir la vie tant qu'il lui restera un souffle de vie. Cela ne m'empêchera pas d'avoir une vie heureuse, de famille, des enfants, un mari même.



Je vivrais comme je l'entends. Néanmoins, sa douleur est un bonus. Je n'irais pas le chercher. Mais si j'ai l'occasion de faire d'une pierre deux coups, soyez sur et certain, pariez si vous le souhaitez, que je n'hésiterais pas à lui faire mal. Je ne me demanderais pas comment faire mais quelle solution la brisera le plus.



Je vous une haine infinie pour celle que je devrais aimer plus que tout.



Et c'est ça qui m'a gardé en vie.



Jusqu'à maintenant.



Tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fictionslibres.forumactif.com
 
Et je me souviens...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fictions libres :: La poésie :: la prose-
Sauter vers: